Q1: Le produit peut-il entraîner un colmatage des filtres ?
NON
Les micro-particules contenues dans le produit mesurent entre 0.01 et 0.08 microns, donc beaucoup plus fines que les pores de n’importe quels filtres actuels, même les plus fins.
 

Q2: Peut-on utiliser le protecteur céramique dans un moteur 2T ?
OUI
Le nouveau produit spécialement développé permet de traiter les moteurs 2 T.
Toutefois, il ne peut être employé que dans le cas où la lubrification est séparée (réservoir d’huile indépendant).
 

Q3: Peut-on utiliser le protecteur céramique dans une boîte de vitesses ?
OUI
Dans une boîte de vitesses, les micro-particules de céramique agissent de la même manière que dans un moteur.
L’action du protecteur céramique se trouve augmentée du fait de La faible surface rencontrée dans une boîte vitesses.
Dans une boîte de vitesses, le lubrifiant est souvent « chassé » en raison de la pression exercée sur les pignons, provoquant ainsi un frottement métal sur métal.
 
Le protecteur céramique prévient ce phénomène car le frottement se produit alors céramique sur céramique tant sur les pignons que sur les différents éléments de la boîte de vitesses et empêche toute formation de points de corrosion.
Le protecteur céramique dans les boîtes de vitesses et dans les moteurs représente la plus grande part de son utilisation.
 
ATTENTION: Ne pas utiliser dans les transmissions automatiques, ni dans les ponts auto-bloquants.
 

Q4: Peut-on utiliser le traitement céramique dans un moteur traité avec un produit à base PTFE (Téflon) ?
D’abord, NON
Le traitement céramique ne peut être appliqué dans un moteur ayant été précédemment traité avec un produit à base de Téflon. Les micro-particules de céramique agissent sur un métal exempt de tout dépôt (Téflon, remétallisant, calamine, goudron…).
Il convient donc d’attendre la fin de la durée du traitement en cours et de procéder à un « décrassage » du moteur avec Speed Cleaner de Tecflow avant d’effectuer un traitement à la céramique pour obtenir une efficacité totale.
 

Q5: L’utilisation du traitement céramique a-t-il une incidence sur le catalyseur ?
NON
Notre produit apporte une protection sur toutes les pièces en mouvement au contact du lubrifiant tant dans les moteurs que dans les boîtes de vitesses. La « céramisation » de ces éléments ne s’effectue que sous les actions conjuguées de la friction et de la chaleur, et uniquement sur les pièces lubrifiées par l’huile moteur, ce qui n'est pas le cas du catalyseur.
 

Q6: N’y a-t-il pas un risque de patinage d’un embrayage à bain d’huile sur un moteur de moto ?
OUI
Notre produit agit uniquement sur les éléments métalliques du moteur. Les micro-particules se fixent sur le métal et, une fois le processus achevé, les composants restants contribuent à la lubrification avec l’huile.
Notre traitement moteur 4 Temps pour Moto est utilisé avec succès dans les compétitions sportives par nos clients qui se montrent très exigeants sur les caractéristiques des produits destinés à empêcher l’usure et assurer la longévité des moteurs.
Seuls quelques rares cas de patinage ont été signalés et seulement au-delà de régimes atteignant 11000 t/mn. Ces régimes sont rarement atteints en cas d’utilisation habituelle.
 

Q7: Peut-on remplacer l’huile et le filtre périodiquement après le traitement ?
OUI
Aussitôt le processus de « céramisation » achevé, les autres composants de notre produit restent dans l’huile moteur et renforcent la lubrification. La protection des pièces métalliques reste en place pendant environ 50 000 km, malgré le remplacement périodique de l’huile et des filtres.
 

Q8: Pendant la période du traitement, l’huile et le filtre sont remplacés périodiquement.
Y a-t-il un risque de colmatage du filtre ?
NON
Dans notre produit, les micro-particules de céramique mesurent entre 0.01 et 0.08 microns. Ces micro-particules sont beaucoup plus petites que les pores de n’importe quel filtre actuellement sur le marché, et les risques de colmatage sont inexistants.
 
Q9: Le traitement céramique diminue le frottement et l’usure du moteur. Peut-on espacer les vidanges ?
NON, cela est une fausse économie.
Le traitement céramique diminue le frottement et réduit l’usure du moteur. L’intérêt provient de la moindre résistance au frottement qui entraîne une diminution de consommation du carburant du fait d’un meilleur rendement du moteur.
En cas d’espacement des vidanges, ces améliorations vont être diminuées, voire disparaître car l’huile doit conserver ses qualités lubrifiantes minimales pour éviter une abrasion prématurée du revêtement protecteur.
En respectant la périodicité des vidanges, l’effet de la protection céramique restera entier et durera jusqu’à 50 000 km.
 

Q10: Doit-on procéder à un nouveau traitement céramique à chaque vidange ?
NON
La protection créée sur les pièces métalliques par notre produit est semblable à émaillage à chaud, c'est-à-dire qu’il s’est intégré dans la surface du métal, et seuls ses autres composants vont disparaître avec l’huile lors de la vidange.
On peut donc effectuer la vidange sans affecter la qualité du revêtement protecteur.
Par contre, un traitement effectué trop fréquemment est inutile et serait inefficace.
 
Q11: Le traitement céramique risque-t-il d’augmenter les compressions ?
NON
Le moteur en fonctionnement produit des dépôts dans les chambres de combustion et principalement sur les têtes de piston. En diminuant ainsi le volume, on peut constater une légère augmentation du taux de compression.
Les micro-particules contenues dans notre produit sont véhiculées par l’huile moteur et se fixent par polarité sur toutes les surfaces lubrifiées. Elles se transforment en une carapace très résistante sous les actions conjuguées de la friction et de la chaleur. Ceci signifie que les parties du moteur qui ne sont pas en contact avec l’huile, comme les chambres de combustion (chaleur mais de friction) ou le carter d’huile (huile mais pas de friction), ne retiennent aucune particule de céramique. Il ne peut donc y avoir aucune modification du taux de compression du fait du traitement céramique.
 
Q12: Peut-on réparer une durite endommagée avec les produits Tecflow ?
NON
Il existe un produit Tecflow (Radiator Sealer)qui peut colmater un fuite légère sur un circuit de refroidissement, mais qui ne saurait assurer une réparation.
Une durite est soumise à des contraintes de chaleur et de pression et doit être remplacée si elle est endommagée.
 
Q13: Que se passe-t-il avec les autres composants après le processus de céramisation ?
Aucun Problème
Après le processus de céramisation, les autres composants du produit restent dans l’huile et viennent renforcer ses qualités lubrifiantes.
Ils ne forment aucun dépôt ou amalgame qui risquerait de colmater le filtre.
Se reporter à la question : Y a-t-il un risque de colmatage du filtre ?
 
Q14: Le protecteur céramique Tecflow est-il miscible avec les huiles synthétiques ?
OUI
La base de notre produit est une huile synthétique 5 W 40. Le traitement céramique Tecflow est donc miscible à toutes les huiles du commerce, synthétiques ou minérales.


Meilleures ventes